AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Pinch me, I dream. (merdred)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
- nous sommes l'équipe -
avatar

- inscrit le : 08/04/2018
- messages : 56
- points : 184
MessageSujet: Pinch me, I dream. (merdred)   Mar 15 Mai - 23:36

Merlin avait beau être arrivé à Nice depuis quelques temps maintenant, il n’avait pas encore rencontré sa véritable famille. Il faut dire qu’il était un peu stressé de le faire. Il ne pouvait pas rentrer d’un coup dans leur vie tel un cyclone qui débarquait. Cela travaillait beaucoup le jeune homme et il n’était pas rare qu’il quitta sa chambre d’hôtel pour se promener dans la ville. Cela lui permettait également de réfléchir à pleins de choses. Le jeune homme ne connaissait pas encore grand monde à Nice alors il lui arrivait parfois de regretter son départ. Certes, sur le coup, cela lui avait semblé être la meilleure des choses. Il avait perdu sa mère adoptive et partir lui avait semblait être la bonne option pour repartir sur de nouvelles bases. Son père adoptif lui manquait, il aimerait bien le pousser à quitter Perpignan pour qu’il vienne s’installer ici mais Merlin connaissait déjà la réponse. Ce serait un non clair et précis. Aucun moyen de négocier un potentiel voyage. Et il y avait aussi Mordred qu’il aimerait revoir. Ou juste avoir de ses nouvelles, celui-ci semblait avoir disparu de la circulation. Il avait beau regarder son téléphone, espérant un appel ou même un message, il finissait toujours pas être déçu. Il était décidément bien seul ici.
Soupirant, il avait décidé de se rendre dans une petite brasserie. Il commençait à avoir mal aux jambes à force de marcher  et il ne dirait pas non à un petit rafraichissement. Dans celui qu’il avait choisi, il y avait un peu de monde et le jeune homme dut jouer des coudes à l’entrée. Pourquoi les gens discutaient ici franchement ? Merlin avait beau être gentil, ce n’était pas en bloquant l’entrée que les clients allaient venir. Il zigzagua entre les tables et alla s’installer dans un petit coin tranquille. Il aimait bien le calme malgré le léger brouhaha des autres. Déposant sa veste sur sa chaise ainsi que son sac, il s’installa à la chaise en soupirant de soulagement. Il ne pensait pas que l’avenue serait aussi longue. Mais, Merlin en avait profité pour faire de magnifiques clichés qu’il avait hâte de développer. Sortant de son sac, l’appareil en question, il regarda avec attention les images photographiées avant qu’une voix près de lui ne se fasse entendre. Sur le coup, il crut rêver. Cette voix. Impossible. Il cligna des yeux en redressant la tête. « Mordred… » murmura-t-il encore sous le choc. Il pâlit d’un coup, il avait une hallucination ? La chaleur lui avait modifié le cerveau, il semblerait.  

_________________
I want it all, but I want you more.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- gossip hater -
avatar

- inscrit le : 13/05/2018
- messages : 31
- points : 73
MessageSujet: Re: Pinch me, I dream. (merdred)   Mer 16 Mai - 16:39

Mordred, ça faisait bien quelques mois qu'il avait quitté Perpignan pour s'installer à Nice. C'était un départ qu'il avait réfléchi depuis un moment. Il avait enchaîné les petits boulots et petites tâches diverses de droite à gauche pour faire rentrer un peu d'argent. Il avait même arrêté ses études en plein milieu pour se consacrer entièrement à son but. Retrouver Merlin. Merlin qui était parti y'a déjà quelques temps. Merlin qu'il n'avait pas vu depuis son départ. Faut dire que ça a pas trop plu aux parents Brennan, ça. D'un côté, ça l'importait peu, Mordred. Parce qu'il savait pertinament que depuis qu'il leur avait avoué son homosexualité, les regards qu'ils posaient sur lui avaient complètement changés. Depuis ce jour là, faut dire que leur relation s'était détérioriée. C'était pas la grande joie. Une véritable descente aux enfers pour Mordred. Une véritable chute libre. Mais il savait très bien que ses parents allaient réagir comme ça, eux qui s'étaient obstinés à le faire grandir « dans le droit chemin » depuis qu'il était gamin. Eux qui lui avaient prévus une jolie petite vie, entouré de femme et enfants. Ils rêvaient d'un bel avenir pour Mordred mais selon eux, il a tout foutu en l'air. Il a tout gâché. Et pendant cette période où tout allait mal pour lui, y'avait Merlin. Merlin qui l'a aidé à surmonter tout ça; les regards en biais et les pics bien placées. Et c'est à ce moment là qu'il s'est rendu compte qu'à Perpignan, il n'avait plus rien à perdre. Y'avait plus rien qui le retenait. L'homme de sa vie, la seule personne qui pouvait le rendre heureux et l'accepter comme il est Mordred, elle était à des centaines de kilomètres. Alors il a pas pris des nuits entières pour réflechir, ça s'est fait tout de suite. Comme un déclic. Dés qu'il a pu lever le pied et quitter Perpignan, il l'a fait.
Ça fait quelques semaines qu'il à Nice maintenant, Mordred. Il a trouvé un petit boulot alors comme tous les matins, il s'y était rendu pour commencer son service. Il travaillait en tant que serveur à la brasserie de la ville. Ça payait plutôt bien pour les heures que ça demandait. Son salaire suffisait amplement pour qu'il puisse payer son loyer à chaque fin de mois. En arrivant sur place, il enfilait son tablier autour de sa taille et attrapait son bloc-notes. Il zigzaguait entre les tables et enchaînait les commandes, les servait et débarrassait les tables une fois les clients partis. Il faisait ça pendant des heures alors à force, il avait acquit une certaine agilité. Ça l'amusait carrément. Il s'avançait vers une table dans le fond après qu'un jeune homme s'y soit installé quelques minutes plus tôt. « Bonjour monsieur. Je vous sers quelque chose à boire ? » qu'il balançait pour interpeller le client. Sauf que quand le gamin releva la tête et prononça son prénom, l'incompréhension marqua le visage de Mordred. C'était qui, celui là ? « Euh... oui.. c'est bien mon prénom, mais est-ce que je peux savoir qui vous êtes ? ». Il était devenu blanc comme un mort, Mordred. Y'avait aucun badge sur sa poitrine pour afficher son prénom. Même le trois quart de ses collègues connaissaient pas forcément son identité. Alors forcément, il trouvait le type louche. Trop louche, même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- nous sommes l'équipe -
avatar

- inscrit le : 08/04/2018
- messages : 56
- points : 184
MessageSujet: Re: Pinch me, I dream. (merdred)   Ven 18 Mai - 16:31

Merlin attendait que quelqu’un vienne prendre sa commande, mais il n’était pas pressé après tout. Le serveur avait bien le temps de venir. Cela lui laissait le temps de se plonger dans ses pensées pendant un instant. Le jeune homme avait tendance à laisser un peu trop son esprit voyager lorsqu’il avait le malheur de regarder les photos de paysage. Il ne pouvait s’empêcher de se demander ce qu’un professionnel en dirait. Après tout, il avait bien entendu reçu des compliments sur ses photos personnelles mais la plupart venait de ses parents adoptifs. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils n’étaient guère objectifs. Ils avaient toujours eu tendance à le couver un peu trop, sans doute parce que Merlin n’était pas leur chair et qu’ils pensaient qu’il allait moins les aimer. Ce qui était loin d’être le cas. Même s’il s’était mis à la recherche de ses vrais parents, rien ne pourrait effacer les souvenirs. C’était impossible. Lui, n’était pas du genre à oublier quelqu’un sous prétexte qu’il était parti. Il n’était pas comme son petit ami, il semblerait qu’il avait plutôt bien caché son jeu. Mordred lui manquait, c’était indéniable. Il l’avait dans la peau après tout. Depuis la première fois qu’il l’avait aperçu jusqu’à aujourd’hui, rien n’avait changé.
Il lui manquait tellement qu’il avait l’impression que le serveur qui venait de se diriger vers lui, c’était Mordred. Il avait même prononcé son prénom, quel idiot. Le serveur allait le prendre pou un fou, sorti de l’asile psychiatrique. Mais il avait beau cligner des yeux, c’était son visage qui apparaissait. En prenant des photos, peut-être avait-il pris une insolation. Il se souvenait que sa mère le disputait toujours parce qu’il ne sortait jamais avec une casquette pour le protéger du soleil. Aujourd’hui, cela impactait son cerveau, il faut croire. Son cœur s’était affolé et il avait l’impression que toute sa bouche s’était desséchée soudainement. Merlin se passa la langue sur ses lèvres, essayant de les humidifier légèrement alors que le sosie de Mordred confirma bien ses dires. C’était bien Mordred. Un tas de question jaillit dans sa tête et il ne savait point par où commencer. Sauf que la fin de sa phrase le fit vite redescendre sur terre. Heureusement qu’il était assis sinon ses jambes n’auraient guère pu supporter son poids. Il le regarda abattu. « Tu plaisantes, j’espère ? » prononça-t-il, blanc comme un linge. « Je sais que ça fait un moment qu’on ne s’est pas vu mais tout de même, je ne pense pas avoir tant changé. Si je te dis Merlin, tu vois ? Ou tu m’as complètement oublié à la minute ou je suis parti ? » Peut-être lui faisait-il une farce ? Il avait voulu lui faire une surprise et Mordred essayait de jouer à l’inconnu mystérieux. Cela ne pouvait être que ça, Merlin avait besoin de s’en persuader. Il n’arrivait pas à détacher son regard du jeune homme, toujours la même beauté à couper le souffle. Ses mains tenaient fermement son appareil photo, il attendait avec impatience sa réaction. Il espérait voir un sourire sur son visage qui lui annoncerait qu’il plaisantait.


_________________
I want it all, but I want you more.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Pinch me, I dream. (merdred)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pinch me, I dream. (merdred)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: nice :: saint roch :: la brasserie-